Categorías

Fabricantes

Paysandisia Archon en francés / français.

Categorias : paysandisia archon

CLASSEMENT
Classe: Insectes
Ordre: Lépidoptères
Sous-ordre : Heterocera
Famille: Castniidae
Nom commun : Chenille des palmiers
Affecte : Espèces de la famille des Palmiers ( Arecaceae ) sur la côte
méditerranéenne , en particulier les Trachycarpus fortunei , Chamaerops
humilis, Phoenix canariensis et Phoenix dactylifera .

APPARENCE
Oeufs
Ils sont de couleur rose pâle taille : 5 millimètres
Ils sont semblables à des grains de riz .

La femelle pond ses oeufs à l'intérieur des palmes juvéniles à l’aide de son
aiguillon. Les oeufs sont fusiformes, tels des grains de riz.
Larves:
Les larves en naissant sont blanches et oranges et longues de 6 cm.
Photo: larves de Paysandisia Archon
Photo : larves de Paysandisia Archon
Dans sa première phase de développement la larve est légèrement rose et
couverte de longues soies . Dès la sortie de l'oeuf elle s’alimente avec les
palmes tendres, puis pénètre immédiatement dans le tronc, où elle
consomme le coeur du palmier. Les chenilles élevées en captivité
mesurent 78 mm de long au stade avancé, taille un peu inférieure à
celles obtenues sur les échantillons de ces lépidoptères prélevés en milieu
naturel, qui mesurent entre 100 et 110 mm de long.
Les chenilles élevées en captivité ont été nourries artificiellement de la mi-
Janvier 2004 jusqu'au 12 Juillet de la même année, on a pu constater que
cet insecte a un développement lent, bien que quelques individus
puissent présenter un cycle biennal, (SARTO et AGUILAR, 2003).
Pupes
Nymphe aux ailes attachées brun-rougeâtres et protégée par un cocon de
soie avec des fibres végétales et excréments.
nymphe de Paysandisia Archon
Adultes
L’adulte mesure 10cm en extension, les ailes antérieures sont brun-vert
avec les dernières bandes transversales plus claires, et l’extrémité arrière
orangée avec 2 bandes irrégulières noires et blanches et entre celles-ci
des yeux composés bien développés.
Paysandisia Archon adulte.


BIOLOGIE:
la femelle pond 300 oeufs à la naissance des feuilles, l'adulte apparaît à la fin
de l'été.


DOMMAGES:
Les larves s’introduisent dans les troncs en le perforant et s’alimentent
des fibres de palmier, les feuilles présentent de grands trous, la plante se
flétrit et perd de sa vigueur.
Plantes hôtes:
les palmiers natifs Trithrinax campestris (Caranday) ou exotiques PHOENIX
SP.
Palme attaquée par le Paysandisia Archon
Origine du ravageur
Le Paysandisia Archon est une espèce originaire de l’Amérique du sud,
en particulier de Paysandu ville frontalière de l’Uruguay et de
l'Argentine , où cette espèce a atteint la dimension de ravageur en 1927
et 1928 et a causé de grands dommages aux palmiers importés des
genres Latania, Chamaerops et Phoenix , mais le fait que les palmiers
natifs ont été résistants a fait que les niveaux de population normaux se
sont reconstitués. Il y a plusieurs années que le Paysandisia Archon
(Burmeister , 1880) , Castniidae de la région néotropicale , s’est établi
dans la péninsule ibérique .
Dans la mesure où il s'agit d'une espèce dont l'état larvaire est très
dommageable pour les palmiers qui représentent une ressource
économique importante dans de nombreuses régions de la côte
méditerranéenne , l'étude de la biologie et de l'éradication a été réalisée
sous la direction de nombreuses institutions pour phytopathologie et la
protection des végétaux .
La grande majorité des travaux que ces études ont fournis a été
publiée dans des revues dans les domaines des ravageurs et des
maladies des plantes , ce qui, dans de nombreux cas, a empêché la
communauté entomologique générale d'avoir une référence sur le sujet .
Nous voulions aborder cette question ici et fournir tous les aspects liés
à ce nouveau lépidoptère , l’une des plus importantes espèces d'insectes
introduits accidentellement en Europe .


ACTUELLEMENT
Monde ( hors UE ) : l'Argentine , l'Uruguay et le Paraguay .
Distribution limitée en Espagne , en Italie et en France : l'Union
européenne .
Espagne : Il ya eu quelques attaques sur les zones côtières
méditerranéennes espagnoles .
Les sources détectées sont en cours d'éradication .
Au début, il était présent seulement en Argentine, en Uruguay, au Paraguay
et dans le sud du Brésil, sur les palmiers des genres, Latanier, Chamaerops et
Phoenix canariensis et sur les genres indigènes yatay natifs, Cocos et Trithinax
campestris, fortement associé à des insectes. Peut-être le manque de
terres agricoles dont souffre l'Argentine qui brûle les palmiers ou qui les
utilise pour son commerce d'exportation, et dont les contrôles
phytosanitaires ne sont pas toujours effectués, a-t-il facilité son entrée en Europe.


CHRONOLOGIE
* -Il semblerait que cette espèce ait été introduite en Europe dans les
années 80 et 90 du siècle dernier , mais n’a pas eu d'incidence .
* -La nouvelle entrée du Paysandisia Archon s'est produite en 2001 par la France
(plus précisément à Hyères ), et plus tard dans d'autres endroits de la
même zone où d’autres palmiers ont été plantés .
* -Quelques mois plus tard, l'alarme a été donnée. d’un foyer de Gérone
*- En 2002,il apparaît dans plusieurs jardins privés, dans le Sussex, en
Angleterre.
*- La même année , on est averti de la présence du Paysandisia à
Alicante, Valence et plus virulente sur l'île de Majorque (en particulier dans
un jardin de la presqu'île de Formentor (TM de Pollença )
* -Il est détecté en 2004 en Italie.
.
Comment détecter le ravageur ?
Si on peut observer sur les feuilles du palmier des trous en forme d'éventail
et que dans le tronc on trouve des cocons, il s’agit bien Paysandisia Archon
le mineur de palmiers . Les principaux dommages causés au palmier sont
dûs à l'activité de forage des larves, ce qui provoque la perte de vigueur,
le jaunissement, le vieillissement prématuré, la mort des tissus, des
infections secondaires , etc . La mort de la plante peut se produire, en
particulier chez les jeunes palmiers, quand des galeries viennent de
détruire le méristème apical . Il est difficile de détecter leur présence,
sauf en période de vol des adultes .
Dans les feuilles de palmier( comme Chamaerops spp., Trachycarpus
spp . Washingtonia spp . , Etc ) , les larves grignotent les feuilles en
formation, prêtes à émerger qui présentent une altération en forme
d'éventail caractéristique. Sur les espèces du genre Phoenix , le dommage
se manifeste sur les bords tronqué des palmes. Lors de la coupe de
celles-ci lors de la taille, on trouve des galeries pratiquées par les
chenilles dans les pétioles exposés.
.
Feuille d'un palmier attaqué par le Paysandisia Archon
Ces galeries peuvent mesurer environ 20 mm de diamètre, et la
nymphose s’est produite à la base de celle-ci . Il est très fréquent de
trouver de la sciure agglomérée à des excrétions et des exsudats , à la
sortie des galeries ( sur la couronne ) dans de grands palmiers , et le long
de l'ensemble du tronc chez les jeunes palmiers ou ceux de petite taille .
Le meilleur diagnostic est l’observation d’exuvies de pupes dans la galerie
de sortie . Parfois, d'autres symptômes apparaissent aussi comme des
malformations du tronc, et l'apparition de nombreux bourgeons axillaires .
Caractéristiques Paysandisia
Larve : Jusqu'à 80 mm, Cylindrique , de couleur crème, les jambes
sous-développées .
Adulte : 80-110 mm ( d'envergure) Ailes antérieures brun et de couleur
orange avec des tâches noires et blanches à l’extrémité.
Antennes : terminées en masse .
heures de vol préférées : midi .
oeuf :5 mm, fusiforme , avec des stries blanches, comme un grain de riz.
Le cycle phénologique Paysandisia Archon
Le cycle biologique du P. Archon dans la péninsule ibérique est annuel ou
biennal
Oeuf Larve Chrysalide
Durée ( jours ) 20 30 300-600
Échantillonnage recommandé ANNEXE :
De mai à Novembre
Les oeufs sont pondus sur les fibres de la couronne et éclosent après 20
jours environ . Pendant l'hiver au stade de chenille, l’insecte entre dans le
palmier et commence à creuser des galeries, jusqu'à ce qu'il devienne un
adulte et quitte l'intérieur du palmier.
Les adultes apparaissent à partir de Mai. Quelques jours plus tard, la
femelle commence à pondre à la base de la couronne de l'arbre .
La période de vol se termine en Octobre et met fin à la période de ponte .
Après l'éclosion , la chenille s’introduit dans le palmier en creusant des
galeries . Si la chenille provient d’une ponte du printemps elle boucle son
cycle en un an, apparaissant comme adulte au printemps suivant. Au
contraire , si les larves sont nées à la fin de l'été ou à l'automne , la
chenille n'a pas le temps de compléter son développement avant l'hiver
et cela nécessite une autre année pour devenir adulte .
En tout cas, la chrysalide se forme à l’intérieur d’un cocon fait de restes
de fibres de palmier. Au préalable la chenille opère un trou dans le tronc
du palmier, d’où sortira l'adulte.
Générations de Paysandisia
1 tous les ans ou tous les deux ans.
Dommages aux palmes:
Symptômes dans la palme
Les chenilles creusent des galeries de jusqu'à un mètre de long dans le tronc,
en détruisant le système vasculaire de l'arbre. Elles préfèrent s’alimenter
des tendres bourgeons de l’oeil du palmier.
Elles percent les feuilles du palmier quand elles sont encore pliées à l’intérieur
du tronc et quand ces feuilles s'ouvrent, elles présentent des orifices en forme d'éventail.
Dans le tronc, des orifices sont observés, ainsi que les restes de la ou des chrysalides,
chose qui n'arrive pas avec le charançon rouge.
Un courbement de l’oeil du palmier peut être observé aussi.
Si l'attaque est forte, elle peut arriver à détruire la plante. Si l’attaque détruit l'oeil,
le palmier ne pourra plus pousser par aucun autre endroit, en effet, cette extrémité
étant le seul moyen de croissance du palmier; ce dernier finira par mourir.
Dommages à la feuille Paysandisia .
Contrôle de Paysandisia


- TAILLE
Contrairement à ce qui se passe avec les arbres qui ont des milliers de
bourgeons ou méristèmes dormants présents tout au long de la tige et des
branches , les palmiers ont un seul bourgeon ou méristème, situé au
sommet du bourgeon apical et est appelé "coeur »".
Dans le cas des arbres , enlever des branches, des pousses de tout ou
partie de la plante n'est pas un problème insoluble, car d'autres
méristèmes seront stimulés et des dormants deviendront actifs et se
développeront, et la restauration des parties perdues se fera en plus ou
moins de temps.
Cependant chez les palmiers, si hauts ou épais qu’ils soient , la perte du
ou des sommets dans le cas des espèces multicaules les condamne à une
lente agonie, il est donc important de le maintenir en parfait état.
Les outils de taille utilisés sans nettoyage des parties coupantes peuvent causer des
problèmes de champignons et autres agents pathogènes. Il est également
important de faire une coupe nette et éviter le déchirement des feuilles et
bien sûr éviter de porter des chaussures avec des pointes qui causent des
plaies sur le tronc qui peut entraîner une menace d' infestation par le
charançon et l'apparition de champignons opportunistes .
L'odeur des palmes coupées lors de la taille du palmier est un grand attractif pour le charançon et le
P aysandisia et c’est pourquoi il est nécessaire :
De ne tailler que les palmes mortes
Ne pas nettoyer les troncs de préférence
Les coupes doivent être propres et sans déchirures.
Le période recommandée pour l’élagage se situe de Novembre à Mars,
période de moindre activité du charançon à cause du froid.
Traitement chimique
Traitement préventif:
Au cours de la période de ponte (d'Avril à fin Octobre). L'objectif est de
détruire les larves nouvellement écloses avant de pénétrer à l'intérieur du
bourgeon .Pour cela il faut principalement asperger le bourgeon et les
rejets s’il y en a .
Matières actives utilisables possibles chlorpyrifos , le diméthoate et
l 'i midaclopride, ainsi que le Phosmet.
Exemple d'un traitement préventif :
Effectuer le mélange suivant tous les 30 jours environ . ( Tous les 20-25
jours si Paysandisia sont présents dans la région ) :
0,2% chlorpyrifos ( 2cc / L )
diméthoate 0,2 % ( 2 cc / L )
0,05 à 0,1 % d'agent mouillant ( 0,5 à 1 cc / L)
Répéter toutes les 30-45 jours pendant la période de ponte, en prenant
chacune des substances à appliquer chaque fois.
Traitement curatif:
Injection dans le tronc d’imidaclopride base . Doit être effectuée à la même
période et fréquence que ci-dessus.
L'injection se pratique à environ 2 m de la couronne du palmier . Le
nombre d'injections est fonction du diamètre du tronc, mais en règle
générale, les trous seront séparés d'environ 25 cm , et en faisant varier la
hauteur légèrement pour ne pas affecter le système de sève de
conducteur.
En pépinière on peut pulvériser l’imidacloprid sur une base d’application
mensuelle par irrigation . Ces traitements aident à lutter contre les autres ravageurs
comme le Charançon rouge du palmier .


-TRAITEMENT BIOLOGIQUE ( PREVENTIF/ CURATIF)
Steinernema carpocapsae est un nématode entomopathogène qui peut
être utilisé en tant que traitement préventif alternatif appliqué d'une
manière similaire au reste .
Les traitements chimique et biologique peuvent se combiner pour atteindre
de meilleurs résultats
Calendrier traitement biologique :
Appliquer 25 millions de nématodes Steinernema carpocapsae mixte dans
10L d'eau par palme aux dates suivantes :
2 janvier
15 février
1 avril
15 mai
1 juillet
15 août
1 octobre
1 décembre
SOURCE:
http://fertitienda.com/blog

Compartir este contenido